Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Gestion des espaces verts / Fauchage tardif
Liens utiles
Actions sur le document

Fauchage tardif

Gestion raisonnée des talus et fauchage tardif-plaqueaccotements routiers

La commune de Florennes a installé sur certains bords de routes des panneaux portant l'inscription "Fauchage tardif – Zone refuge". Ils sont illustrés par un papillon, une fleur et un nid pour signaler qu'il y a de la vie sur les bords de routes.

Centaurée des présEn effet, un grand nombre d'espèces sauvages appartenant au patrimoine naturel de la Wallonie trouvent en ces lieux les conditions nécessaires à leur développement. Les exigences écologiques d'une espèce vis-à-vis du milieu sont variées, comme le sont les conditions de vie rencontrées sur les bords de routes (notamment en matière de sol, de climat et d'exposition au soleil). Aussi les bords de routes accueillent plus de 760 espèces végétales, ce qui représente environ 50% de la flore de la Wallonie. Parmi celles-ci, certaines jouissent d'un statut de protection.
Le fauchage tardif est pratiqué pour donner le temps aux plantes de fleurir et de fructifier, tandis que les animaux, essentiellement des insectes et des oiseaux, vont trouver dans la végétation nourriture et abri.
A Florennes, 169 espèces ont déjà pu être observées à l’occasion de 21 relevés botaniques réalisés jusqu'en 2010. Parmi ces espèces, le Sanicle d'Europe (Sanicula europaea), l'Aspérule odorante (Galium odoratum), la Centaurée des prés (Centaurea thuillieri), la Centaurée noire (Centaurea cf. nigra) et l'Origan (Origanum vulgare). De nouveaux relevés sont prévus cette année 2009.

Sanicle d'EuropeAspérule odoranteoriganCentaurée noire

 

Toutefois, la commune ne va pas laisser pousser la végétation n'importe où. Les zones de fauchage tardif sont soigneusement sélectionnées, entre autres en tenant compte de la sécurité routière. Il est important de dégager la visibilité à l'intérieur des virages ou à l'approche des carrefours ainsi qu'aux accès aux propriétés riveraines. Une bande de sécurité est aussi régulièrement fauchée en bordure de la voirie proprement dite, y compris le long des bords de routes en fauchage tardif. Le fauchage tardif se pratiquera après le 1er septembre, tandis que les fauchages de sécurité auront lieu chaque fois que cela s'avère nécessaire.
Ainsi, grâce à une gestion raisonnée des talus et accotements routiers, actuellement 193 communes ont l'opportunité d'entretenir chaque année leurs bords de routes tout en permettant à la vie sauvage de s'installer sur plus de 4.500 ha en Région wallonne. Une belle opportunité pour la vie sauvage en complément des 9.000 ha de réserves naturelles !
Ce résultat est obtenu, en partie grâce à notre commune, qui applique le fauchage tardif sur 50 kilomètres de bords de routes, soit une surface d'environ 10 hectares.

Le Département de la Nature et des Forêts


Un nouveau relevé botanique c’est effectué en 2010, de nouvelles espèces végétales
intéressantes dont certaines sous statut de protection ont été recensées :

Gesse tubéreuse - lathyrus tuberosusOrchis tacheté des bois Dactylorhiza fuchsiiDouble feuille - Listera ovata

 

plan fauchage

 

Contenus liés
GuideFauchageTardif.PDF