Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Liens utiles
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Gestion des espaces verts / Les plantes invasives

Les plantes invasives

Dans bien des régions, en plus des plantes locales, de nombreuses espèces d'origine étrangère se sont fait une place dans l'environnement. On pourrait se réjouir de cette nouveauté… mais il ne faut pas oublier que chaque fois qu'une nouvelle plante parvient à s'installer, c'est en concurrence avec les espèces locales, dont certaines finissent par disparaître. On assiste alors, localement, à un appauvrissement du milieu naturel. Or, la diversité des plantes constitue une grande part du patrimoine vivant mondial, la précieuse biodiversité.

À l'échelle planétaire, l'introduction d'espèces est la deuxième cause de perte de biodiversité (la première cause est la disparition et le morcellement des milieux).

Ce phénomène d'invasion est ancien, mais il s'accélère nettement avec la mondialisation. Les « nouvelles » sont de plus en plus nombreuses et certaines d'entre elles font preuve de moyens de colonisation particulièrement efficaces et rapides.

Au final, dans cette lutte entre « anciennes » et « nouvelles », la flore risque de devenir de plus en plus banale, si quelques plantes finissent par dominer des régions entière du globe.

En effet, parmi les espèces introduites (plus ou moins involontairement), certaines sont devenues envahissantes.
Pour les plantes terrestres, bon nombre d'entre elles se sont tout simplement échappées de nos jardins…avec des conséquences multiples sur notre environnement.

Leur prolifération dans l'environnement peut modifier les milieux de manière plus ou moins irréversible : des zones d'eau libre finissent par être comblées, des formations végétales s'appauvrissent et deviennent uniformes, des milieux naturels perdent leurs qualités, la diversité floristique diminue…

Notre santé aussi peut être concernée, le cas le plus connu étant celui de la Berce du Caucase:  si vous la touchez , elle vous brûlera parfois jusqu'au troisième degré.  Le contact de la peau humaine avec une partie quelconque (feuille, tige, fleur) de la plante engendre une photosensibilisation qui, sous l'action des rayons ultraviolets (rayons du soleil), va occasionner l'apparition de cloques apparentées à des brûlures.

 Mieux les connaître pour mieux lutter:

Les solutions ne sont pas souvent simples. On se heurte rapidement à la complexité de la dissémination, à la diversité des cas, au choix des moyens de lutte et au coût financier pour la collectivité…

La première des actions de lutte reste – de loin – la prévention. 

 Si ce sujet vous intéresse:

Les Contrats de rivières actifs sur la commune ont dans leur programme d'actions "la lutte contre les invasives":

Contrat de rivière Sambre et Affluents et Contrat de rivière Haute Meuse

 

 Si vous avez connaissance de sites de plantes invasives sur la commune ou si vous en avez chez vous,

contactez le Service Environnement !

 

Contenus corrélés
plantes invasives.pdf